Les avantages du MDH-PPH

Lorsque vous utilisez le Modèle de développement humain - Processus de production du handicap (MDH-PPH) dans le cadre de vos activités professionnelles, de défense des droits et de recherche, vous bénéficiez des avantages suivants:

Les domaines conceptuels employés sont positifs et une distinction existe entre les concepts et leurs qualificateurs

Le fait de vivre des situations de participation sociale ou des situations de handicap témoigne du niveau d’adéquation entre un milieu de vie et les caractéristiques individuelle d’une personne ou d’une population. Lorsque des situations de handicap existent, cela veut dire que le milieu de vie des personnes ne leur permet pas de réaliser leurs habitudes de vie ou d’exercer leurs droits au même titre que les autres.

La conceptualisation est mutuellement exclusive de ce qui appartient à la personne, à l’environnement et aux situations de vie

Les caractéristiques individuelles, qu’elles soient  identitaires, esthétiques, corporelles ou de fonctionnement font partie des facteurs personnels. Ces derniers se distinguent des facteurs environnementaux qui ne comprennent que les éléments sociaux et physiques faisant partie du milieu de vie. Les habitudes de vie font quant à elles référence au résultat de l’interaction entre les facteurs personnels et les facteurs environnementaux dans un moment donné. Il existe donc une différence marquée entre la capacité d’un individu à réaliser une activité physique ou mentale et sa réalisation effective dans un milieu de vie à un moment donné.

La reconnaissance obligatoire des facteurs environnementaux comme un domaine conceptuel

Les facteurs environnementaux constituent selon le MDH-PPH un domaine conceptuel d’égale importance à ceux des facteurs personnels et des habitudes de vie. Il devient de ce fait impossible d’occulter volontairement ou non l’impact du milieu de vie sur la participation sociale des personnes ayant des incapacités. Ce choix permet d’obtenir une meilleure compréhension de l’ensemble des facteurs contribuant à l’apparition des situations de participation sociale et des situations de handicap

Situations de participation sociale et situations de handicap (inégalités) comme résultats de l’interaction facteurs personnels / facteurs environnementaux

Le fait de vivre des situations de participation sociale ou des situations de handicaptémoigne du niveau d’adéquation entre un milieu de vie et les caractéristiques individuelle d’une personne ou d’une population. Lorsque des situations de handicap existent, cela veut dire que le milieu de vie des personnes ne leur permet pas de réaliser leurs habitudes de vie ou d’exercer leurs droits au même titre que les autres.

Perspective de changement social, inscrite dans la temporalité et la réduction des obstacles structurels à l’exercice des droits.

L’avantage d’une compréhension du handicap en termes d’activités courantes et de rôles sociaux permet à l’ensemble des acteurs concernés de mieux saisir la nature de leurs responsabilités quant à l’atteinte d’une participation sociale optimale par les personnes ayant des incapacités. Les dimensions de la compensation des déficiences et des incapacités, ainsi que la réduction des obstacles et la mise en place de facilitateurs environnementaux, apparaissent donc complémentaires.