Concepts-clés

Selon le modèle conceptuel du MDH-PPH, la compréhension et l’explication du phénomène du handicap reposent sur l’interaction entre trois domaines conceptuels : les facteurs personnels, les facteurs environnementaux et les habitudes de vie.

1- Facteurs personnels

Un facteur personnel est une caractéristique appartenant à la personne, telle que l’âge, le sexe, l’identité socioculturelle, les systèmes organiques, les aptitudes, etc. Le modèle conceptuel du MDH-PPH propose deux échelles de mesure pour les facteurs personnels : l’une pour les systèmes organiques et l’autre pour les aptitudes. De plus une liste de facteurs identitaires a été ajoutée dans le schéma du MDH-PPH 2 (2010).

Systèmes organiques

Un système organique est un ensemble de composantes corporelles visant une fonction commune. Les systèmes organiques s’apprécient sur une échelle allant de l’ « intégrité » à « la déficience importante ».

Aptitudes

Une aptitude est la possibilité pour une personne d’accomplir une activité physique ou mentale. Les aptitudes s’apprécient sur une échelle allant de « capacité sans limites » à une « incapacité complète ».

Facteurs identitaires

Les facteurs identitaires sont des caractéristiques sociodémographiques, économiques et culturelles propres à un individu et à son histoire de vie. Ceux-ci incluent également des informations concernant les valeurs et les préférences de ce même individu.

2- Facteurs environnementaux

Un facteur environnemental est une dimension sociale ou physique qui détermine l’organisation et le contexte d’une société. Les facteurs environnementaux s’apprécient sur une échelle allant du « facilitateur » majeur à l’« obstacle » majeur.

Un facilitateur

Un facilitateur correspond à un facteur environnemental qui favorise la réalisation des habitudes de vie lorsqu’il entre en interaction avec les facteurs personnels (les déficiences, les incapacités et les autres caractéristiques personnelles).

Un obstacle

Un obstacle correspond à un facteur environnemental qui entrave la réalisation des habitudes de vie lorsqu’il entre en interaction avec les facteurs personnels (les déficiences, les incapacités et les autres caractéristiques personnelles).

Selon le MDH-PPH, les facteurs environnementaux se regroupent en « facteurs sociaux » et en « facteurs physiques ». Ces deux regroupements sont chacun composés de neuf catégories.

Facteurs sociaux

Facteurs politico-économiques
• Systèmes politiques et structures gouvernementales
• Système juridique
• Système économique
• Système sociosanitaire
• Système éducatif
• Infrastructures publiques
• Organisations communautaires

Facteurs socioculturels
• Réseau social
• Règles sociales

Facteurs physiques

Nature
• Géographie physique
• Climat
• Temps
• Bruits
• Électricité et magnétisme
• Luminosité

Aménagement
• Architecture
• Aménagement du territoire
• Technologies

3- Habitudes de vie

Une habitude de vie est une activité courante ou un rôle valorisé par la personne ou son contexte socioculturel selon ses caractéristiques (l’âge, le sexe, l’identité socioculturelle, etc.). Elle assure la survie et l’épanouissement d’une personne dans sa société tout au long de son existence. Les habitudes de vie s’apprécient sur une échelle allant de la « situation de participation sociale optimale » à la « situation de handicap complète ».

Une situation de participation sociale

Une situation de participation sociale correspond à la pleine réalisation des habitudes de vie, résultant de l’interaction entre les facteurs personnels (les déficiences, les incapacités et les autres caractéristiques personnelles) et les facteurs environnementaux (les facilitateurs et les obstacles).

Une situation de handicap

Une situation de handicap correspond à la réduction de la réalisation ou à l’incapacité à réaliser des habitudes de vie, résultant de l’interaction entre les facteurs personnels (les déficiences, les incapacités et les autres caractéristiques personnelles) et les facteurs environnementaux (les facilitateurs et les obstacles).

Selon le MDH-PPH, les habitudes de vie se regroupent selon deux classes : « activités courantes » et « rôles sociaux ». Les activités courantes et les rôles sociaux sont chacun composés de six catégories d’habitudes de vie.

Activités courantes

• Communication
• Déplacements
• Nutrition
• Condition physique et bien-être psychologique
• Soins personnels et de santé
• Habitation

Rôles sociaux

• Responsabilités
• Relations interpersonnelles
• Vie associative et spirituelle
• Éducation
• Travail
• Loisirs

Précisions

Ci-dessus, vous avez pu lire une définition générale des trois domaines conceptuels du MDH-PPH. Si vous voulez plus d’informations sur les concepts, nous vous invitons à consulter le document suivant.