Nos formateurs

Au Québec

Photo de Patrick Fougeyrollas

Patrick Fougeyrollas, Ph.D.

Patrick Fougeyrollas est titulaire d’un doctorat en anthropologie. Il est professeur associé au département d’anthropologie de l’Université Laval et chercheur au Centre interdisciplinaire de recherche en réadaptation et intégration sociale (CIRRIS) du CIUSSS de la Capitale nationale. Il est fondateur et vice-président Québec du Réseau international sur le Processus de production du handicap (RIPPH), un organisme de défense des droits dont la mission est le développement et le transfert des connaissances sur la compréhension du handicap et les modes d’intervention dans ce domaine.

Il a été chef du service de la recherche à l’Office des personnes handicapées du Québec (1979 à 1986) et  directeur scientifique de l’Institut universitaire de réadaptation en déficience physique de Québec (1986 à 2014). Il est engagé dans le mouvement de défense des droits des personnes vivant des situations de handicap depuis 40 ans.

 

Photo de Jean-Pierre Robin, le président du RIPPH

Jean-Pierre Robin, M.A., ps.éd., psychoéducateur

Titulaire d’une maîtrise en psychoéducation de l’Université de Sherbrooke, Jean-Pierre a d’abord oeuvré dans le réseau public de réadaptation, avant de s’engager en pratique libérale au milieu des années 1980. Le bureau qu’il a fondé en 2000 et dirigé jusqu’en 2015, regroupe aujourd’hui plus d’une trentaine de psychoéducatrices et psychoéducateurs, spécialisés en accompagnement de proximité auprès de personnes en situation de handicap, notamment celles présentant un trouble de stress post-traumatique, des symptômes dépressifs sévères, un traumatisme cranio-cérébral, ainsi que de la douleur chronique.

Auparavant connue sous le nom « Les Consultants en Réadaptation du Québec », l’entreprise poursuit désormais ses activités sous la dénomination « Groupe JP Robin, psychoéducateurs » (groupejprobin.com), et Jean-Pierre y conserve un lien à titre de consultant externe.

Il est également aux commandes d’Émer-Gens, une nouvelle entité au sein de laquelle il y concentrera ses activités de consultance à des professionnels ou des organismes pour la mise à niveau de leurs connaissances et la recherche.

Jean-Pierre est président, formateur et cochercheur au Réseau international sur le Processus de production du handicap (RIPPH). Il siège à titre de vice-président de l’Ordre des psychoéducateurs et psychoéducatrices du Québec, et a été président de Handicap International – Canada de 2012 à 2016.

Passionné de la vie en général, ainsi que par son travail auprès de clientèles complexes, Jean-Pierre s’intéresse aux approches redonnant du pouvoir aux individus et favorisant leur participation sociale.

 

photo de Geneviève Racine, formatrice du RIPPH

Geneviève Racine, M.Sc.ps.éd.

Geneviève Racine est titulaire d’une maîtrise en psychoéducation et d’un DESS sur mesure en supervision de l’intervention auprès des personnes présentant un trouble envahissant du développement (TED). Engagée depuis 2000 en Centre de réadaptation en déficience intellectuelle et en TED, elle a occupé diverses fonctions. Éducatrice de 2000 à 2003, elle a participé au projet pilote en intervention comportementale intensive pour les enfants autistes d’âge préscolaire de la région de Montréal. De 2003 à 2010, elle a contribué au développement des services spécialisés pour les personnes autistes vivant dans les régions de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine. Durant cette période, elle a également assumé un rôle conseil auprès des intervenants des services spécialisés de cette région et a enseigné au certificat sur mesure en intervention auprès des personnes ayant un TED. Soucieuse de la qualité de vie et de la participation sociale des personnes ayant une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l’autisme, elle a participé à certains travaux provinciaux visant l’identification et le développement des meilleures pratiques cliniques auprès de ces clientèles. Depuis 2012, elle poursuit un mandat d’amélioration des pratiques cliniques et de soutien au développement professionnel des intervenants du CISSS de Chaudière-Appalaches. Mme Racine est accréditée comme formatrice institutionnelle pour les formations MDH-PPH et MHAVIE depuis 2014.

 

photo de Roger Cantin, formateur

Roger Cantin

Roger Cantin est titulaire d’un baccalauréat en récréologie à l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR). Récréologue spécialisé dans le domaine de la réadaptation en déficience physique et l’intégration sociale depuis plus de 35 ans. Il est chargé de cours à l’UQTR dans le programme en loisir, culture et tourisme volet loisir et santé. Il est auteur d’articles scientifiques et collaborateur de recherches sur le loisir et la participation sociale. Il est Co-développeur du concept de l’expérience de loisir inclusive, particulièrement intéressé par les processus qui sous-tendent l’intégration et l’inclusion des personnes différentes et sur les communautés qui les accueillent.

 

À l’international

photo de Pierre Castelein

Pierre Castelein (Bruxelles)

Pierre Castelein est administrateur et vice-président international du Réseau international sur le Processus de production du handicap (RIPPH). Il est aussi co-fondateur et coordinateur du réseau GIFFOCH (Groupe International Francophone pour les Formations aux Classifications du Handicap). Monsieur Castelein est administrateur de la Haute Ecole Libre de Bruxelles I. Prigogine (Bruxelles) – pôle universitaire ULB et aussi co-responsable de l’UE « Environnement et compensation » du master 2 Santé publique : Participation sociale – Situation de Handicap co-organisé par la EHESP (Rennes) et les Universités de Rennes 1 et 2. Il est aussi co-organisateur du Certificat de formation « formateur institutionnel PPH » – Haute Ecole de Travail Social – HETS – Fribourg. (Suisse). Pierre Castelein est président GRAVIR asbl – Association pour l’amélioration de la participation sociale des personnes en situations de handicap (Belgique).

Monsieur Castelein est Bachelor en ergothérapie, ISCAM – Bruxelles. Il détient un Certificat d’aptitudes pédagogiques pour l’enseignement supérieur – CAPAES, Ministère Education et possède un Master en Santé publique : gestion hospitalière et médicosociale. UCL – Louvain-la-Neuve.

 

photo de Jean-Louis Korpès

Jean-Louis Korpès (Boulogne sur Mer)

Jean-Louis Korpès est administrateur et coordinateur du comité formations pour le Réseau international sur le Processus de production du handicap (RIPPH). Il est co-fondateur du réseau GIFFOCH (Groupe International Francophone pour les Formations aux Classifications du Handicap). Il est aussi co-organisateur du Certificat de formation « formateur institutionnel PPH » – Haute Ecole de Travail Social – HETS – Fribourg (Suisse).

Monsieur Korpès détient une Maîtrise en Sciences et Techniques de la Communication, Université Paris XIII –  Villetaneuse, France. Il a aussi obtenu un Diplôme Supérieur en Travail Social ‑ I.T.S.R.S. Montrouge, France et un Diplôme d’enseignant spécialisé ‑ S.C.E.S. Lausanne. Finalement, il détient un Diplôme d’éducateur spécialisé ‑ E.E.S.F., Givisiez.

 

photo d'André Beugger, formateur en Europe

André Beugger

André Beugger est éducateur social de formation, titre obtenu à la Haute Ecole de travail social de Genève. Il a travaillé pendant plusieurs années dans différentes institutions genevoises dans le milieu de la déficience intellectuelle en tant qu’éducateur, puis en tant que responsable d’équipe. Depuis 2008, il est coordinateur pédagogique à la Fondation Aigues-Vertes.

En sus de son travail à la Fondation Aigues-Vertes, il est partenaire du RIPPH et intervient, depuis 2017, en tant que chargé de cours dans le module consacré au développement social et cognitif et en tant que responsable de processus de formation (RPF) au sein de la HETS-Genève. Dans le cadre de la formation continue à la HETS-Fribourg, il donne également des enseignements dans des modules consacrés au concept du PPH.

Au bénéfice d’un certificat of advanced studies (CAS) en éthique du travail social et pilote d’un groupe de travail interne autour des questions de la vie intime, affective et sexuelle, il s’intéresse tout particulièrement à développer avec les collaborateurs de la Fondation des actions permettant de renforcer la participation sociale au sein d’un milieu institutionnel.

 

photo du formateur Erwan Ugo

Erwan Ugo

Erwan Ugo est diplômé d’une licence en biologie (diplôme obtenu à l’ITES de Brest). Il a réalisé sa carrière professionnelle dans le secteur du social en tant qu’éducateur.

Monsieur Ugo a suivi en 2011 une formation sur l’engagement, le positionnement et le nouvel accompagnement social pour devenir « RAMISTE ». Il a aussi obtenu en 2010 un Certificat d’interventions systémiques délivré par L’Escuela de Lausanne.

Il a commencé à La Fondation de Vernand en 2004 avec une première expérience professionnelle dans un home pavillonnaire qui accueille des personnes avec une déficience intellectuelle. Il a eu ensuite l’opportunité et la chance de vivre des mandats diversifiés lui permettant d’enrichir ses expériences, développer ses connaissances et améliorer ses compétences.

En 2008, il s’engage en tant que responsable de projet pour diriger « Projacind », et il intègre ensuite le poste de responsable socio-éducatif et gestionnaire de « La Maison de Trey ». Il s’oriente en 2010 vers les appartements protégés d’ApPartenaires, poste qu’il occupe encore actuellement. Tout en continuant son mandat à ApPartenaires, il intègre en 2012 le projet RAHMO (réseau accompagnement handicap en milieu ouvert).

Depuis 2017, suite à sa formation de formateur MDH-PPH2 en milieu institutionnel, il a arrêté son mandat RAHMO pour s’impliquer dans le groupe ressource PPH de la Fondation de Vernand (mandat de 30%) afin de développer et d’implémenter ce modèle de développement humain.

Depuis 2016, il a eu l’occasion, dans le cadre de la formation continue professionnelle, d’enseigner le PPH à la Haute Ecole de Travail Social de Fribourg, et de participer en 2017 à quelques interventions pour le 3e cycle du Certificat de formation de formateur MDH-PPH2 en milieu institutionnel.

De 2012 à 2014, M. Ugo a participé à la commission PROBIEN (promotion de la bientraitance), à la Fondation de Vernand.

 

photo de Mélanie Kassegne

Mélanie Kassegne (Rennes, France)

Mélanie Kassegne est ergothérapeute DE (IFPEK Rennes, 2009) et étudiante en master 2 « situations de handicap et participation sociale » (EHESP Rennes, 2018-2019).

De 2009 à 2014, elle a exercé en tant qu’ergothérapeute dans le secteur sanitaire à Cholet (gériatrie, rééducation adultes, service hospitalier). De 2014 à 2018, elle a exercé une double fonction : ergothérapeute dans une UEROS (Unité d’Evaluation et de Réentrainement à l’Orientation socio-professionnelle) à Angers et référente parcours au sein de l’Equipe Relais Handicaps Rares des Pays de la Loire. Dans chacune de ses expériences, elle a utilisé le modèle du PPH et ses applications.

Elle est également formatrice pour adultes en tant qu’enseignante vacataire dans des écoles paramédicales et des établissements médico-sociaux depuis 2010.

En janvier 2017, Madame Kassegne a obtenu son certificat de formatrice institutionnelle pour le PPH et ses applications. Ce titre lui a permis de participer à l’implémentation du PPH (actions de formations et d’accompagnement méthodologique des équipes) au sein de la Mutualité Française Anjou Mayenne et de l’Equipe Relais Handicaps Rares des Pays de la Loire.

 

 

photo de Julien Boisadan

Julien Boisadan (Neuchâtel, Suisse)

Julien Boisadan est éducateur social HES. Après un cursus partiel à l’université de Lausanne en sociologie et anthropologie, il revient au travail social en assurant des postes de remplacement en école spécialisée et auprès d’adolescents en difficultés.

En 2008, il est engagé comme éducateur titulaire en foyer occupationnel au sein de la Fondation des Perce-neige (Neuchâtel, SUISSE). Rapidement, il intègre les foyers extérieurs de la Fondation, dans lesquels il intervient auprès de personnes en situations de handicap dans un contexte urbain. Poste qu’il occupe toujours aujourd’hui.

En 2015, il obtient le titre de Bachelor of Arts HES-SO en Travail social avec orientation en Education sociale à la Haute école de travail social de Fribourg (HEF-TS).

Son intérêt pour le modèle et les outils proposés par le RIPPH dans le cadre de son activité de terrain, le fait intégrer la commission en charge d’implémenter le modèle au sein de sa Fondation. Il continue aujourd’hui à être actif dans cette commission participant à l’implémentation du modèle MDH-PPH et de ses applications.

Depuis 2016, il intervient, en parallèle à son activité d’éducateur, en tant que chargé de cours à l’ARPIH (Ecole supérieure dans le domaine social.) autour de thématiques diverses telles que le MDH-PPH, l’approche Caring, la société inclusive ou l’identité professionnelle.

En mars 2017, il est le lauréat du prix de Nant (Fondation de Nant, Corsier-sur-Vevey, Suisse) pour son mémoire de fin d’étude intitulé « Le travail, base de l’intégration ? Sentiments d’intégration d’employés de restaurants sociaux souffrant de troubles psychiques ».

En octobre 2018, il obtient l’accréditation par le RIPPH de formateur du modèle MDH-PPH² et de ses instruments.  (MHAVIE, MQE, PII)

 

photo de Jean-Yves Le Capitaine

Jean-Yves Le Capitaine (Nantes)

Jean Yves Le Capitaine a d’abord été enseignant spécialisé, puis il a exercé plus de 30 ans des fonctions d’encadrement dans différents établissements et services médico-sociaux. Il est titulaire d’un master Sciences de l’Education (Université de Nantes).

Durant cette période, il a également été formateur vacataire dans différentes formations professionnelles et universitaires (enseignants, enseignants spécialisés, orthophonistes, éducateurs spécialisés, …). Il a été actif dans différents réseaux internationaux dans le domaine de la déficience sensorielle.

Il est auteur d’un ouvrage sur l’intégration scolaire des jeunes sourds (L’Harmattan, 2004) et de nombreuses publications dans des revues professionnelles. Il est actuellement administrateur d’un Institut de formation en travail social (ARIFTS – Pays de Loire).

Sa sensibilisation au PPH depuis les années 2000 a guidé sa pratique professionnelle d’encadrement d’équipes et de mise en œuvre des projets individuels.

 

photo de Bérengère Thibault

Bérengère Thibault

Bérengère Thibault est Ergothérapeute Diplômée d’Etat (IFE Montpellier, juin 1998). Elle a complété sa formation initiale par un Diplôme Universitaire en Pratiques Neuropsychologiques (CUFCO Angers, janvier 2000), un certificat d’Intervenant Systémique (FORSYFA Nantes, 2011) et plus récemment un certificat de Formateur interne MDP-PPH à la Mutualité Française Anjou Mayenne suivi de la certification RIPPH (octobre 2018).

Elle pratique son métier d’ergothérapeute depuis 20 ans au Centre Hospitalier Universitaire d’ANGERS dans des domaines variés (gérontologie clinique, neurologie, neuro-génétique, neuropsychologie, démences du sujet jeune). À noter que depuis 2009, elle exerce des missions de référent parcours pour accompagner des personnes atteintes de maladies rares ou présentant des handicaps rares (Plateforme Régionale d’Information et d’Orientation pour les maladies Rares et l’Equipe Relais Handicaps Rares), quel que soit leur âge où le modèle du MDH-PPH prend tout son sens.

Elle a, au cours de son parcours professionnel, publié des articles sur sa pratique d’ergothérapeute, participé à des congrès et s’est formée à la recherche (IFPEK 2013). Elle a conduit des groupes de paroles pour des patients atteints de maladies neuro-dégératives et leurs proches suite à une formation « Animé un groupe de parole » (FORSYFA 2012). Tout au long de sa carrière, elle a eu l’occasion de dispenser des cours, essentiellement autour de sa pratique d’ergothérapeute et de la répercussion des maladies sur le quotidien.

 

photo de Philippe Dicquemare

Philippe Dicquemare (Marseille, France)

Philippe Dicquemare est titulaire d’un Master 2 en santé publique « Situations de handicap et participation sociale » de L’EHESP (Rennes) et d’une licence en sciences sociales et ingénierie du développement. Il a travaillé une vingtaine d’années pour Handicap International, en tant que directeur de programme au Mozambique et au Nicaragua, comme chef de mission d’assistance technique au Maroc pour la réalisation de la première enquête nationale sur le handicap dans ce pays, puis comme consultant. Il a également travaillé avec les ONG Terre des Hommes, ECPAT Luxembourg, Acting for Life et Santé Sud, dans les champs du handicap et de la protection de l’enfance.

Consultant international basé à Marseille depuis 2013, il est, aujourd’hui, spécialisé dans les enquêtes qualitatives et quantitatives sur le handicap, l’appui aux politiques publiques dans le champ du handicap et le soutien aux différentes formes de participation des usagers en situations de handicap des établissements sociaux et médicosociaux.